En cours

Avoir une vie affective et sexuelle saine est fondamental*. Bien que la sexualité des personnes avec une déficience fonctionnelle soit de plus en plus thématisée et que leur droit à avoir une vie sexuelle soit reconnu, ces questions demeurent encore relativement taboues. 

La maladie psychique peut entraver ces besoins : soit en raison de la stigmatisation subie par les personnes avec un trouble psychique, soit en raison des difficultés relationnelles engendrées par la maladie. De plus, les accompagnants et les proches ne se sentent pas tous à l’aise pour en parler ouvertement; ils peuvent également se sentir démunis face à certaines demandes. Enfin, offrir l'intimité et le cadre nécessaire est un autre obstacle à surmonter. 

La Fondation Domus traite cette thématique : le projet vise à proposer des actions concrètes afin d’améliorer l’accompagnement en lien avec l’affectivité et la sexualité. Selon les besoins identifiés auprès des personnes accompagnées et des collaborateurs, ces actions porteront notamment sur la communication, la formation des professionnels et sur le développement de prestations spécifiques. Le groupe de travail est composé de représentants des résidents et des collaborateurs des différents secteurs prestataires. Les premiers résultats du projet devraient être disponibles au troisième trimestre 2021.

 * L’Organisation mondiale de la Santé considère ainsi que la santé sexuelle participe à l’état de santé général de la personne et à son bien-être.