Institution

Presse

Vidéos, audios et articles de presse concernant la Fondation Domus:

Réhabilitation psychosociale

Ardon
Route du Simplon 31
1957 Ardon
> Accès

La Tzoumaz
Les Planches
1918 La Tzoumaz/Riddes
> Accès

Vue incorporée: 

Actualités

Thés dansants couleur Garance

Depuis janvier 2012, l’Espace Garance s’est ouvert à de nouveaux publics avec les «Thés dansants couleur Garance».

A raison d’un lundi sur deux, toute l'année sauf juillet et août, ce ne sont pas moins d’une quinzaine de dates qui sont proposées aux aînés, mais également à tous ceux qui ont simplement envie de partager un moment de convivialité en musique.

Les personnes à mobilité réduite sont également les bienvenues.

Les premières notes sont jouées par les musciciens à 14 heures et les lumières s’éteignent à 16h30.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site www.espacegarance.ch

Le site internet du muscien-chanteur, Gianni Maselli, peut être consulté avec le lien suivant :  www.giannimaselli.com

Lieu:

Espace Garance, c/o Fondation Domus, Route du Simplon 31, 1957 Ardon

 

Dates:

 

 

 

 

26 septembre 2016 avec Armand Favre

7 et 21 novembre 2016 avec Gianni Maselli

5 décembre 2016 avec Armand Favre

19 décembre 2016 avec Gianni Maselli

Horaires:

De 14h à 16h30

Tarif:

Gratuit

Boissons:

CHF 2.-

 

Les Tables rondes de Domus

 

 

 

 

Parlons-en!
                                                      _________________________________

17 novembre 2016 / 20h-22h

Faut-il avoir peur des fous ?

Quelles sont les limites de la folie ordinaire ? Sommes-nous tous fous ? Quelles sont les limites de la folie ordinaire ?

Quelle prévention est mise en place, comment, est-elle suffisante ? Quelle place notre société accorde-t-elle à la différence ? Y répondre constitue un vrai défi pour les autorités responsables, et questionne la capacité d’intégration de l’ensemble de notre société.
                                                       __________________________________

16 février 2017 / 20h-22h

La pression augmente… Quelle société pour demain ? 

Augmentation de l’absentéisme au travail, des burn-out, dépressions… La pression exercée aujourd’hui sur les citoyens est en perpétuelle augmentation. Nombreux sont ceux qui n’y résistent pas, trébuchent, et parfois ne parviennent pas à se relever. Y compris chez les très jeunes. Est-ce vraiment la société que nous voulons ? Si non, comment inverser la tendance ?

Une personne sur deux qui bénéficie de l’AI souffre de troubles psychiques. Quel est le travail des professionnels dans cette situation ? 

Projet de désinstitutionnalisation Léonardo

La Fondation Domus a participé à un programme de partenariat européen Léonardo autour de la désinstitutionnalisation des personnes adultes déficientes intellectuelles ou présentant un handicap psychique. Permettre à ces personnes de vivre plus près des conditions de vie de tout un chacun doit être en effet une préoccupation des professionnels. 

La désinstitutionnalisation ce n'est pas "faire sortir" les personnes des entités institutionnelles. C'est mettre en œuvre un processus d'accompagnement de personnes citoyennes à part entière en situation de handicap, afin de leur permettre de s'émanciper pour mener une existence répondant à leurs désirs, leurs besoins et leurs capacités. C'est prioriser l'intérêt de la personne avant même celui de l'institution et de ses acteurs.

Le programme a permis des échanges avec des partenaires français et espagnols afin d’analyser les pratiques existantes. Basé sur un travail de collaboration, le concept visait à partager les connaissances et expériences afin d’améliorer la qualité du service rendu à chacune des personnes concernées.

Afin de déterminer les priorités et besoins dans le domaine de la désinstitutionalisation, une enquête participative a été menée auprès des différentes institutions qui accueillent des personnes en situation de handicap psychique. Les résultats ont été mis en commun lors d’une rencontre transnationale. Les éléments recueillis ont permis d’analyser les expériences du quotidien, afin de déterminer les bonnes pratiques existantes et / ou à développer dans les domaines de l’habitat, du travail et de l’utilisation des ressources externes.

Cette réflexion a abouti à l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques concernant la désinstitutionnalisation, au référencement des compétences et qualifications des travailleurs sociaux sur ce thème ainsi qu'à la préparation d’une feuille de route de mise en œuvre de ces principes.

Ces outils ont été présentés lors du colloque de fin de projet à un public concerné par l'accompagnement de personnes en situation de handicap : responsables d'établissements et d'association, travailleurs sociaux, représentants des services territoriaux décentralisés de l'État et départemental.

L’initiative de ce projet a été déterminée par le constat que les politiques publiques ont développé, depuis plusieurs années déjà, le concept de désinstitutionnalisation qu'elles préconisent tant sur le plan européen (comité des ministres du conseil de l'Europe du 13 février 2010) que national (par ex. en France loi du 2/02/2002, du 11/02/2005 sur l'égalité des droits et des chances, intervention de Mme CARLOTTI en juillet 2012 lors de la présentation du plan autisme).

Toutefois, le niveau de mise en œuvre de la désinstitutionnalisation n'est pas identique selon les pays.

TIPP, l'application qui dit tout sur la psychose

Qu'est-ce un " bad-trip " ? A quoi servent les anxiolytiques ? Peut-on se rétablir de la psychose ? Comment s'expliquent les hallucinations ? Avec la nouvelle application TIPP, testez vos connaissances et découvrez toute la vérité sur la psychose !

Pour informer les jeunes et le grand public, le programme Traitement et Intervention Précoce dans les troubles Psychotiques (TIPP) du Département de psychiatrie du CHUV et les Journées de la Schizophrénie lancent le premier quizz interactif sur la psychose. Avec son graphisme ludique et son format technologique, l'application TIPP répond à vos questions sur la maladie, des premiers symptômes au rétablissement. Cette application est également destinée au milieu médical comme support d'information et de discussion avec les patients et leurs proches.

L'application est disponbile gratuitement sur l'AppStore, profitez-en!

Vouv pouvez aussi la télécharger depuis votre mobile sur ce site :

www.tecapp.ch/realisations/tipp

Étiquettes:

Accès

Ardon
Route du Simplon 31
1957 Ardon
> Page Google Map

Nos valeurs

Rechercher un équilibre

«Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 25% de la population souffrirait de troubles psychiques. Autre chiffre avancé par les instances autorisées: 1% de la population mondiale serait victime de schizophrénie. Ces chiffres manquent de nuances, évidemment, et rares sont les personnes qui ont besoin d'être accueillies dans un établissement tel que la Fondation Domus, la majorité d'entre elles gérant très bien leur vie.

Notre mission

Réhabiliter, former, déstigmatiser

« La Fondation Domus accueille des personnes atteintes de troubles psychiques dont la gravité a été reconnue par l’Assurance invalidité (AI). Elles appartiennent aux 50% de bénéficiaires de cette assurance sociale qui sont touchées par la maladie psychique. Un chiffre qui n’a cessé de progresser ces quinze dernières années, et qui devrait poursuivre sa préoccupante augmentation.

Admissions

A télécharger ci-dessous:

- un document contenant les conditions d'admission à la Fondation Domus, toutes les informations pratiques utiles lors d'une entrée à l'institution, ainsi que notre charte

- un formulaire de demande de prise en charge

Besoin de conseils, de soutien dans vos démarches ?

La Fondation Domus travaille en partenariat avec le Service social handicap (SSH) du canton du Valais
Avenue de la Gare 3 - Case postale 86 - 1950 Sion 
Tél. 027 329 24 70

Étiquettes:

Espace Garance

Le Relais du Petit Bourg à Ardon, transformé pour accueillir la Fondation Domus, comportait une très grande salle. Nous y avons créé l'Espace Garance.

Fichier(s) à télécharger: 

Historique

La Fondation Domus, institution valaisanne de réhabilitation psychosociale, est née le 1er janvier 2011 de la fusion d'une association et d'une fondation: La Miolaine, située à La Tzoumaz, et Le Chalet à Salvan. Aujourd'hui la Fondation Domus possède deux Foyers, l'un à Ardon - qui a remplacé celui de Salvan - et l'autre à La Tzoumaz.

La mise en commun des ressources humaines et matérielles des deux anciennes institutions permet à la nouvelle Fondation de développer ses activités, au service des personnes handicapées qui lui sont confiées.

Une institution, deux sites

Depuis plusieurs décennies, la Fondation Domus accueille des hommes et des femmes, à tous les âges de la vie adulte,